Pr Bruno Lina : « L’autoprélèvement est tout l’enjeu du test salivaire »  Abonné

Par
Publié le 25/09/2020
Professeur de virologie à l’université Lyon-I et membre du Conseil scientifique Covid-19, le Pr Bruno Lina détaille pour « le Quotidien » les atouts et les limites du prélèvement salivaire dans la recherche du SARS-CoV-2.

Le Quotidien du pharmacien.- La Haute Autorité de santé (HAS) recommande le test salivaire pour les personnes symptomatiques et en particulier celles pour lesquelles le prélèvement nasopharyngé est difficile. Adhérez-vous à cette cible ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte