Entretiens pharmaceutiques

Pas rentables selon l’UNPF  Abonné

Publié le 05/03/2015

À L’ISSUE de la dernière Commission paritaire nationale, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) a conclu que les programmes asthme et AVK « ne constituent pas un axe économique intéressant pour les pharmaciens ». Selon les chiffres de l’assurance-maladie, les entretiens AVK ont rapporté 3 millions d’euros aux pharmaciens, soit 136 euros par officine. Un résultat décevant si l’on considère qu’une enveloppe budgétaire de 40 millions d’euros, ou 1 316 euros par officine, avait été attribuée par l’assurance-maladie pour ce programme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte