La refondation du rôle officinal dans le parcours de soin

Participer à l’éducation thérapeutique  Abonné

Publié le 23/07/2010
Souvent « oubliés » dans la chaîne de santé, les pharmaciens d’officine sont pourtant le premier recours des patients. Il a fallu attendre la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoires) pour qu’ils voient leurs missions définies afin de développer des services autour de la dispensation du médicament. Cette évolution de l’exercice professionnel permet, entre autres, de participer à la permanence des soins et à l’éducation thérapeutique des patients (ETP) souffrant de maladies chroniques.
Claude Japhet

Claude Japhet
Crédit photo : S. toubon

DANS LE CADRE de la séance inaugurale des conférences Eduthera, dont la vocation est de fédérer les différents acteurs autour de l’éducation pour la santé, Claude Japhet, président de l’UNPF (Union nationale des pharmacies de France), a précisé la place du pharmacien d’officine. L’éducation thérapeutique des patients recouvre plusieurs finalités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte