Déjà 7 000 pharmaciens pratiquent des entretiens pharmaceutiques

« Mes patients sous AVK »  Abonné

Publié le 14/10/2013
Depuis la publication, fin juin, de l’arrêté sur l’accompagnement des patients traités par antivitamines K, plus de 7 000 titulaires d’officines se sont déjà lancés dans l’aventure. Quatre d’entre eux ont accepté de raconter au « Quotidien » leur expérience, tant les points positifs que les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de cette nouvelle mission.
Philippe Bourgade

Philippe Bourgade
Crédit photo : dr

Sophie Rademakers

Sophie Rademakers
Crédit photo : dr

Philippe Grilleau

Philippe Grilleau
Crédit photo : dr

Jean-François Brunengo

Jean-François Brunengo
Crédit photo : dr

LES PHARMACIENS n’ont pas peur des nouvelles missions. L’accompagnement des patients sous traitement antivitamine K (AVK) est possible depuis la fin du mois de juin dernier. Et en seulement trois mois, 7 341 officines ont déjà pris en charge 37 315 patients, selon les données de la CNAMTS*. Comment cela se passe-t-il en pratique ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte