Médicaments : le retour de la confiance

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 11/06/2015

Les Français ont de nouveau confiance dans le médicament. L’observatoire du LEEM (Les entreprises du médicament), mené pas IPSOS pour la 5e année consécutive, révèle que 85 % de nos compatriotes ont confiance dans le médicament, soit 10 points de mieux que l’an dernier. Ce rebond s’explique par un contexte général plus favorable et par les actions de communication menées par le LEEM. Les Français sont, d’une manière générale, assez confiants face aux médicaments, comme l’a montré cet observatoire depuis 2011. Mais l’an dernier cet indice a perdu 12 points, un résultat qui a inquiété les industries pharmaceutiques alors même qu’en 2013, l’étude d’IPSOS soulignait que le scandale du Mediator n’avait pas affecté la cote de popularité du médicament. Selon l’institut de sondages, « le médicament dispose aujourd’hui d’un capital de confiance solide auprès de la population, en particulier chez les 60 ans et plus (90 %), et chez les personnes les plus exposées aux maladies : 93 % pour les personnes en ALD et 93 % pour celles qui prennent des médicaments tous les jours ». La baisse de la défiance profite à toutes les catégories de médicaments : +5 points pour les médicaments sur ordonnance, +6 pour les médicaments remboursés et les médicaments de marque, +7 points pour les médicaments sans ordonnance et les non-remboursés, +2 points pour les génériques. Seuls les vaccins font exception, stagnant à 71 % de confiance. Une hérésie selon le président du LEEM, Patrick Errard : « Je suis choqué par ce qui est véhiculé sur le vaccin, par les rumeurs infondées parfois reprises par les médias. On creuse le lit d’un drame sanitaire en faisant croire aux Français qu’il vaut mieux ne pas se vacciner. Au XXIe siècle, mourir à 2 ans d’une méningite méningococcique, mourir à 65 ans de la grippe saisonnière est inacceptable, contracter le tétanos en jardinant… est inacceptable ! »


Source : lequotidiendupharmacien.fr