Enquête UFC-Que Choisir

L’Ordre dénonce une étude biaisée  Abonné

Publié le 16/04/2012

LA PRÉSIDENTE de l’Ordre des pharmaciens, Isabelle Adenot, dénonce « des idées fausses et des présentations biaisées », dans la récente enquête de l’UFC-Que Choisir, qui met en cause la qualité du conseil des officinaux et les prix des médicaments en libre accès. « Les pharmaciens ont été montrés du doigt, stigmatisés, alors qu’ils travaillent à favoriser le bon usage du médicament », s’insurge Isabelle Adenot. « Nul n’est parfait, on le sait bien. Cependant, je ne voudrais pas que le débat soit organisé en étant basé sur des postures idéologiques », déclare-t-elle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte