Patients sous AVK

Les premiers entretiens pharmaceutiques  Abonné

Par
Publié le 06/01/2014

Depuis fin juin 2013, les patients sous anticoagulants oraux peuvent être accompagnés par leur pharmacien. Trois mois plus tard, plus de 7 000 officines s’étaient déjà lancées dans cette première mission rémunérée.

PLUS d’un an après la signature de la convention pharmaceutique, l’avenant n° 1 a enfin ouvert la voie au lancement de la première mission rémunérée : l’accompagnement des patients chroniques sous antivitamine K (AVK). Publié au « Journal officiel » du 27 juin 2013, l’avenant n° 1 à la convention rappelle l’enjeu de ce suivi et en précise les modalités. Il s’agit de diminuer l’incidence des accidents iatrogéniques chez les patients chroniques sous traitements par anticoagulants oraux et d’améliorer leur observance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte