Les papiers à ne pas oublier  Abonné

Publié le 27/05/2013

Quelle que soit la maladie, il faut anticiper certaines situations d’ordre administratif. Munissez-vous de votre carnet de vaccinations (ou d’une copie) ; d’ordonnances rédigées si possible en anglais faisant figurer, non pas le nom de la spécialité, mais la dénomination commune internationale (DCI) de la molécule ; de vos derniers examens et éventuellement d’un descriptif de votre maladie. Si vous ne voulez pas avoir d’ennuis avec les douaniers, ayez toujours sur vous un certificat médical justifiant la possession de seringues ou de tout autre matériel d’injection.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte