Parcours de soins en cancérologie

Le pharmacien, un maillon trop souvent oublié  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 07/01/2016
Comment fluidifier le parcours de soins du patient cancéreux entre la ville et l’hôpital ? Comment optimiser ces traitements complexes, éviter les interactions médicamenteuses ? Plusieurs expérimentations sur le terrain, intégrant le pharmacien d’officine, viennent explorer ces questions posées par Muriel Dahan (Conseil national de cancérologie) lors des Rencontres de la cancérologie française qui se sont tenues les 15 et 16 décembre 2015 à Paris.
82 % des officinaux se disent confrontés à des difficultés lors de la dispensation des...

82 % des officinaux se disent confrontés à des difficultés lors de la dispensation des...
Crédit photo : Phanie

La dispensation en ville de chimiothérapies orales est de plus en plus fréquente. Or une étude menée par Dominique Charlety (pharmacien, CHU de Grenoble) auprès de 73 pharmacies de ville montre que les officinaux sont très souvent confrontés à des difficultés lors de ces délivrances, et peu informés par l’hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte