Chèques contraception dans les lycées

Le Pass’ passera-t-il ?  Abonné

Publié le 19/11/2009
Ségolène Royal s’est une nouvelle fois singularisée. Pour une bonne cause, celle de la prévention des grossesses précoces et donc des avortements. Mais le succès de l’opération Pass’contraception de la région Poitou-Charentes, qu’elle préside, n’est pas assuré.
L’initiative de Ségolène Royal est diversement reçue

L’initiative de Ségolène Royal est diversement reçue
Crédit photo : AFP

ILS SONT partis par la poste en début de semaine : 1 400 colis comprenant un Pass’contraception et des préservatifs, adressés à 90 lycées de Poitou-Charentes dotés d’infirmières scolaires. Le Pass, « anonyme, gratuit et proche de vous », selon le document d’accompagnement, se présente comme un carnet de chèques restaurant et comprend des tickets pour une visite chez un médecin ou un gynécologue au choix de l’élève ainsi qu’un bon d’échange en pharmacie pour un moyen contraceptif (pour une durée de 3 mois renouvelable une fois), une fois munie de l’ordonnance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte