Violences conjugales

Le dispositif perdure en pharmacie  Abonné

Par
Publié le 19/05/2020

Mis en place dans le contexte du confinement et de la hausse des violences conjugales, le dispositif d’accueil des victimes en pharmacie va se poursuivre. « Les pharmaciens se sont engagés au-delà de leur tâche pour protéger les femmes. Une première évaluation du dispositif sera faite d'ici six mois, avec le ministère de l'Intérieur et l'Ordre des pharmaciens », a indiqué Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes. Plus globalement, elle précise que « tout ce qui permet de signaler les violences va rester ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte