Accompagnement des patients cancéreux

La formation reste un frein  Abonné

Publié le 15/07/2013

D’APRÈS un sondage* effectué par Pharmagest, spécialiste de l’informatique officinale, les pharmaciens seraient prêts à s’engager dans l’accompagnement des patients cancéreux, mais le manque de formation représente encore un frein important. Dans cette enquête, 64 % des pharmaciens titulaires déclarent connaître les principaux médicaments anticancéreux, contre 55 % des adjoints et seulement 42 % des préparateurs. En revanche 89 % des sondés déclarent qu’il n’y a pas de personne spécialisée en cancérologie dans l’officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte