Une nouvelle campagne sur le cancer

La double peine du regard des autres  Abonné

Publié le 23/05/2011
Malgré les avancées thérapeutiques, la perception sociétale du cancer n’évolue que très peu et pèse encore considérablement dans le quotidien des malades et anciens malades. Lancée par le ministère de la Santé et l’INCa, une nouvelle campagne de sensibilisation grand public vise à susciter une approche moins fataliste des Français vis-à-vis de cette pathologie.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

« Je suis une personne, pas un cancer. » Jusqu’au 25 mai, ce slogan donne le tempo de la nouvelle campagne nationale pour tenter de « faire changer le regard des Français sur le cancer ». En dépit des progrès thérapeutiques, la vision sociétale du cancer reste le plus souvent liée à des images de souffrance, de déchéance et de mort. « On a été formaté à la fatalité du cancer dans notre société », considère Christophe Hude, 37 ans et ancien malade qui a violemment ressenti ce changement du regard des autres. En 2008, on lui diagnostique un lymphome.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte