Débats d’experts

La confidentialité dans les plans de l’officine de demain ?  Abonné

Publié le 27/02/2012
Trois pharmaciens titulaires et un représentant d’association de patients ont accepté d’échanger sur ce thème de la confidentialité acteur de l’évolution du métier.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Comment la notion de confidentialité peut-elle contribuer à façonner le visage de la pharmacie de demain ?

LUC SEIGNEUR.- je pense qu’il faut poser la question différemment. C’est parce que le paysage officinal se modifie qu’on tend à une plus grande confidentialité. La médicalisation des officines va se traduire par un approfondissement de notre relation avec le patient. Et concrètement, cela induit la mise en place de vrais espaces de confidentialité pour permettre des entretiens thérapeutiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte