Ils ont testé l’entretien pharmaceutique  Abonné

Publié le 21/02/2013
Dans le cadre du suivi des patients sous AVK, les pharmaciens pourront d’ici à quelques semaines réaliser des entretiens pharmaceutiques dans leur officine. Pour beaucoup c’est le grand saut dans l’inconnu. Comment vont-ils se dérouler ? Quel temps faudra-t-il y consacrer ? Dans quelles conditions les mener ? Pour tenter de répondre aux questions que se posent encore les confrères, « le Quotidien » a enquêté auprès de titulaires menant déjà des entretiens de ce type.

BIEN AVANT que l’accompagnement des patients sous AVK devienne réalité, de nombreux pharmaciens réalisaient déjà des entretiens pharmaceutiques dans des domaines variés, tels le diabète, les risques cardio-vasculaires, l’hypertension artérielle, l’obésité, la diététique, l’asthme, le tabagisme, voire même des pathologies lourdes, comme le cancer. Et ce gratuitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte