Europe de l’Est et Asie centrale  Abonné

Publié le 01/12/2011

Après un ralentissement au début des années 2000, l’incidence du VIH en Europe de l’Est et en Asie centrale connaît une nouvelle accélération depuis 2008. « Rien ne semble indiquer que l’épidémie se soit stabilisée dans la région, car les nouvelles infections et décès liés au sida continuent d’augmenter », souligne l’ONUSIDA. L’Europe de l’Est et l’Asie centrale ont connu la plus forte augmentation du nombre de personnes vivant avec le VIH, soit 250 % entre 2001 et 2010.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte