À la Une

Entretiens anticancéreux : l'Octobre rose de la pharmacie  Abonné

Par
Publié le 09/10/2020
Après les entretiens asthme et anticoagulants oraux, c’est au tour de l’accompagnement des patients sous anticancéreux oraux de devenir réalité à l’officine. La publication de l’avenant 21 à la convention pharmaceutique au « Journal officiel » du 30 septembre permet de lancer cette nouvelle mission en plein Octobre rose.

Crédit photo : Ligue contre le Cancer

Le développement de la forme orale pour de nombreux anticancéreux présente de sérieux avantages pour les patients, en particulier sur leur qualité de vie. Mais il soulève d’autres problématiques telles que l’observance (adhésion, respect des horaires de prise, erreurs de dosage, oubli…), la gestion des effets indésirables à domicile, l’adaptation posologique liée à la biodisponibilité… C’est dans ce cadre que l’implication du pharmacien, en lien avec les prescripteurs et le médecin traitant, est essentielle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte