En pratique  Abonné

Publié le 21/02/2013

La convention signée en avril avec l’assurance-maladie définit l’entretien pharmaceutique comme un acte réalisé dans un espace de confidentialité, visant notamment à renforcer les rôles de conseil, d’éducation et de prévention du pharmacien auprès des patients, ainsi qu’à rechercher l’adhésion des malades à leur traitement. La convention précise également que, pour mener cet entretien, l’officinal pourra s’appuyer sur des supports validés par les autorités de santé.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2984