En Allemagne, la vaccination en pharmacie passe mal  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 05/12/2019
Dans le cadre d’une nouvelle loi sur le renforcement de la vaccination contre la rougeole, les députés du Bundestag ont adopté un amendement qui permettra aux pharmaciens de vacciner à l’officine des patients contre la grippe. Mais cette mesure est accueillie avec beaucoup de prudence par la profession, qui redoute qu’elle n’entraîne pour elle plus d’inconvénients que d’avantages.

Dans de nombreux pays, dont la France, les pharmaciens et leurs organisations professionnelles se félicitent de la possibilité de vacciner, et voient dans cette mission une avancée importante. Rien de tel en Allemagne, où la vaccination en officine, portée depuis plus d’un an par le ministre de la Santé Jens Spahn, se heurte à un certain scepticisme, plus ou moins ouvertement affiché.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte