L’implication du pharmacien pour acquérir les compétences

Education thérapeutique du patient : la marche à suivre  Abonné

Publié le 25/11/2010
Le pharmacien d’officine se voit confier par la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) un rôle majeur dans l’éducation thérapeutique du patient (ETP). Mais cette nouvelle mission ne s’improvise pas et demande une formation initiale et sur le long terme, ainsi que le respect des programmes mis en œuvre.
Une démarche qui ne s’improvise pas

Une démarche qui ne s’improvise pas
Crédit photo : S TOUBON

LA PRATIQUE DE L’ETP a pour objectif de faire que le patient s’approprie sa maladie et la manière de la traiter et devienne alors acteur de sa santé. C’est un processus continu, intégré au soin et centré sur le patient. L’ETP n’est pas un acte de prescription ni de dispensation et elle se démarque également de l’éducation pour la santé qui est une information de masse. « Certes, l’ETP est une affaire de pharmacien, mais elle n’appartient pas au pharmacien, même si sur le plan du médicament il occupe une place privilégiée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte