Diététique et prévention

Diabète et fruits : un lien ambivalent  Abonné

Publié le 05/09/2013

CONSOMMER des fruits entiers, et pas n’importe lesquels, des myrtilles, des raisins en grappes, des prunes, des pommes et des poires, à raison de 3 portions par semaine, est associé à une diminution du risque de diabète de type 2 alors que la consommation d’autres fruits ou de jus de fruit augmente ce risque.

Ces différences semblent s’expliquer des caractéristiques très individuelles, des variations de l’index glycémique qui mesure la charge glycémique après l’absorption, et les caractéristiques phytochimiques des fruits, notamment leur teneur en fibres, en antioxydants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte