Suivi des AVK et de l’asthme en pharmacie

Des entretiens à bout de souffle ?  Abonné

Publié le 08/06/2015
Six mois après le lancement des entretiens asthme, seulement 4 % des pharmaciens se sont lancés dans l’aventure. Entretiens trop compliqués à mettre en place, trop chronophages pour une rémunération insuffisante, telles sont les raisons de cette non-adhésion massive de la profession.

SI LA GRANDE MAJORITÉ des pharmaciens ont effectué des entretiens AVK, il n’en est pas de même pour les entretiens asthme, comme le souligne un sondage mené par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) auprès de 384 officinaux (du 10 avril au 22 mai 2015). En effet, seulement 4 % des pharmaciens ont effectué au moins un entretien avec un patient asthmatique… contre 80 % des pharmaciens pour un entretien AVK.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte