Dépistage des risques cardio-vasculaires

Déjà près de 1 000 pharmacies impliquées  Abonné

Publié le 23/05/2011

LE COLLECTIF national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) propose aux officinaux, depuis janvier dernier, de mettre en place un dispositif de dépistage des risques cardio-vasculaires pour tous les patients de plus de 35 ans. Près de 1000 pharmacies adhèrent déjà à ce nouveau service, soutenu par la fondation Cœur et artères : « Nous ne devons plus hésiter à parler d’épidémie silencieuse mais ravageuse, et ce désormais dans toutes les parties du monde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte