Entretiens pharmaceutiques

Comment ça marche  Abonné

Publié le 21/02/2013
Le suivi des patients sous AVK, et les entretiens pharmaceutiques qui vont avec, deviendront bientôt un exercice quotidien pour une large majorité d’officinaux. Actée par l’assurance-maladie, cette nouvelle mission rémunérée doit cependant encore faire l’objet d’une parution au « Journal officiel » pour réellement entrer en vigueur.
Le rôle de conseil et d’éducation du pharmacien sera renforcé

Le rôle de conseil et d’éducation du pharmacien sera renforcé
Crédit photo : S. toubon

TOUT DEVAIT être calé pour le 1er février. Mais, plus de deux semaines après, l’avenant signé avec l’assurance-maladie sur le suivi des patients sous AVK n’est toujours pas paru au « Journal officiel ». Résultat, les entretiens pharmaceutiques dédiés aux traitements anticoagulants oraux ne peuvent pas encore réellement démarrer. Ce qui coince ? Des détails, a priori.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte