Code d’alerte ou pas ?

Publié le 05/05/2020

« Il est important de connaître le code d’alerte "masque 19" », indique Christine Salavert-Grizet. Ce code, conçu pour les cas où le conjoint violent serait présent dans l'officine, est censé déclencher l’appel immédiat du pharmacien aux forces de l'ordre. Il a prouvé son efficacité en Espagne. Dans les Landes on rapporte un ou deux couacs (mauvaise plaisanterie, retard au signalement). Il est donc nécessaire de bien le diffuser à tous les collaborateurs de l’officine.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)