Chimiothérapie et patient âgé : quel accompagnement officinal ?  Abonné

Par
Publié le 06/07/2015
L’administration au long cours en ville de traitements anticancéreux par voie orale prend de plus en plus d’ampleur au bénéfice de patients de tous âges. Le pharmacien a une place légitime à prendre dans son suivi.

C’EST à une révision à la fois accélérée et très précise des grands fondamentaux de la pharmacologie, en général et appliquée à la chimiothérapie anticancéreuse en particulier, que notre confrère, le Pr François Lokiec (chef de département de radio-pharmacologie, Institut Curie - Hôpital René Huguenin, Saint-Cloud) a convié les nombreux pharmaciens présents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte