Vaccination, suivi des AVK

Bataille d'arguments sur le rôle du pharmacien  Abonné

Par
Publié le 17/11/2016
Vous avez été très nombreux à réagir à notre article « AVK : les infirmiers s'estiment plus légitimes que les pharmaciens » sur notre site Internet. Florilège de vos commentaires.

L’expérimentation de la vaccination antigrippale à l’officine a irrité la Fédération nationale des infirmiers (FNI). D’autant que le syndicat des infirmiers diplômés d'État libéraux (IDEL) n’a toujours pas digéré que les officinaux puissent assurer le suivi des malades sous anticoagulants oraux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte