Une plateforme sur les maladies thromboemboliques

Améliorer l’observance des anticoagulants  Abonné

Publié le 30/03/2015
Compte tenu du mode d’action spécifique des anticoagulants et des hauts risques thromboemboliques de ces pathologies veineuses et artérielles, Bayer Healthcare propose un exemple d’accompagnement du patient dans le domaine cardio-vasculaire.

COMME le rappelle le Pr Karine Lacut, thérapeute au CHU de Brest, « il y a deux types de pathologies thromboemboliques, celles d’origine veineuse, avec comme complication majeure l’embolie pulmonaire, et celles d’origine artérielle, liées dans la majorité des cas à la fibrillation atriale (FA) qui favorise la survenue d’un AVC ». Ces deux pathologies ont en commun la formation et la migration d’un caillot dans la circulation sanguine ; celui-ci est responsable d’une morbimortalité importante, surtout dans la population âgée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte