Avec un préjudice estimé à 2,2 millions d'euros

Une pharmacienne mise en examen pour escroquerie aggravée  Abonné

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 17/10/2016
Une pharmacienne de Saint-Fons, dans le Rhône, a été mise en examen fin septembre pour « escroquerie aggravée ». Le préjudice s'élèverait à 2,2 millions d'euros, un record dans la région. La titulaire nie les faits et plaide des « erreurs de gestion ».

L'affaire a commencé à la suite d'un signalement de la Caisse primaire d'assurance maladie du Rhône. « Elle s'est aperçue que le chiffre d'affaires de l'officine augmentait de façon exponentielle et elle s'est dit qu'il y avait un souci », explique une source judiciaire. Installée depuis 2012 à Saint-Fons, près de Lyon, la titulaire avait en effet augmenté son chiffre d'affaires de 50 % en un an. Après enquête, de nombreuses irrégularités ont été relevées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte