Pilule de 3e génération

Une Girondine déboutée  Abonné

Par
Publié le 23/10/2014

LA COMMISSION d’indemnisation des victimes d’infractions (Civi) de Bordeaux a rejeté la semaine dernière la demande d’une Girondine de 29 ans, Leslie Pervieux, souffrant de séquelles consécutives à un AVC qu’elle attribue à la prise d’une pilule de 3e génération. Les juges ont en effet estimé que le lien de causalité entre la prise de cette pilule et l’AVC n’était pas établi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte