Autorisation, annulation, contestation…

Un transfert à rebondissements en Haute-Vienne  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 09/11/2017
Autorisé en 2014 par arrêté ministériel, le transfert d'une pharmacie de Nexon (Haute-Vienne) vient d'être annulé par la justice. Mais son titulaire a décidé de ne pas en rester là. Il vient de déposer un recours auprès de la Cour d'appel administrative.

Une pharmacie qui ne délivre pas de médicament. Telle est la triste réalité à laquelle est confronté le titulaire d'une officine de Nexon, petite commune de 2 400 âmes située au cœur de la Haute-Vienne. Stéphane Labarre, son titulaire, s'est en effet vu retirer la licence d'exploitation de son officine à la fin du mois d'octobre. « Depuis une semaine, je ne délivre plus que de la parapharmacie à mes clients », explique-t-il un brin désabusé au « Quotidien ». Des clients qui se font naturellement plus rares.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte