Logiciel de gestion

Un pharmacien en correctionnelle pour une erreur de touche  Abonné

Par
Publié le 24/11/2016
Accusé par la caisse d’assurance-maladie d’escroquerie à hauteur de 583 000 euros, un pharmacien des Hauts-de-France a finalement écopé d’une amende de 5 000 euros et d’une interdiction d’exercer pendant un an. Aucune infraction n’a en effet pu être retenue contre lui dans les principaux faits qui lui étaient reprochés si ce n’est l’emploi inadéquat d’une touche de son logiciel de gestion de l’officine.

Il aura suffi d’une audience pour que la lourde accusation qui pesait sur lui, se dégonfle. Un couple de titulaires du Quesnoy (Nord) a finalement pu prouver que les lourdes charges retenues contre lui – une escroquerie à l’assurance maladie de 583 184 euros – n’étaient finalement qu’un simple tour de passe-passe dû à une erreur de manipulation de son logiciel de gestion d’officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte