Chambre disciplinaire de Rhône-Alpes

Soixante mois d'interdiction d'exercer pour escroquerie et délivrance irrégulière  Abonné

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 12/12/2016
Condamnée par le tribunal correctionnel de Bonneville en novembre 2015 pour escroquerie et délivrance irrégulière de stupéfiants, une pharmacienne de Haute-Savoie a écopé le 1er décembre de 60 mois d'interdiction d'exercice de la profession par la chambre de discipline professionnelle, suite à une plainte formulée par le président du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens de Rhône-Alpes.

Elle avait déjà été condamnée une première fois à 13 mois d'interdiction d'exercice, dont 7 avec sursis, en juin 2013, pour des délivrances irrégulières d'hypnotiques et des irrégularités multiples de délivrance de stupéfiants. Cette fois-ci, Mme K., pharmacienne à Bonneville, en Haute-Savoie, a écopé de 60 mois d'interdiction d'exercice de la profession. Proche de la retraite, elle ne devrait donc plus retourner derrière un comptoir d'officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte