Plainte contre l'Ordre des pharmaciens  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 09/06/2020

Une plainte a été déposée contre la DGS, l'ARS et le CNOP pour homicide involontaire par la veuve d'un médecin généraliste décédé des suites du Covid-19. Un praticien qui, comme l'ensemble de ses confrères, a cruellement manqué de masques et de protections pendant l'épidémie. L'avocat de la plaignante reproche notamment au Conseil de l'Ordre des pharmaciens d’avoir « entravé la possibilité pour les pharmaciens d’acquérir aux fins de revente des masques de type FFP2 ».

ordre

Le Dr Ali Djemoui, médecin généraliste, était installé depuis plus de 10 ans dans le quartier du Bois-l'Abbé à Champigny-sur-Marne, en région parisienne. À partir de la fin du mois de février, il aurait reçu près de 1 400 patients, sans avoir suffisamment de surblouses et de masques FFP2 pour pouvoir se protéger. Le 21 mars, le Dr Djemoui a ressenti les premiers symptômes de la maladie. Hospitalisé suite à l'aggravation rapide de son état de santé, il a finalement été emporté par le Covid-19 le 2 avril dernier, à l'âge de 59 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte