Publicité

PHR contre-attaque  Abonné

Publié le 01/07/2010
Poursuivi par le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens réclamant 100 000 euros de dommages et intérêts pour une campagne de publicité jugée contraire au code de la Santé, le groupe PHR contre-attaque et demande à son tour 50 000 euros de dommages et intérêts à l’Ordre pour procédure abusive et vexatoire.

REBONDISSEMENT dans l’affaire opposant l’Ordre des pharmaciens au groupe PHR. On se souvient que le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) avait, en septembre dernier, attaqué en justice le groupe PHR pour ses campagnes de publicité grand public, et notamment sa campagne d’affichage sur le thème « Avec moi, 2 600 pharmaciens s’engagent à vous donner toutes les raisons de préférer votre pharmacie », message relayé dans la presse grand public et professionnelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte