Escroquerie à la Sécurité sociale et facilitation à l’usage de stupéfiants

Lourdes peines requises à l’encontre de trois pharmaciens et deux médecins  Abonné

Publié le 25/06/2012
Plusieurs professionnels de santé du Pas-de-Calais sont impliqués dans une affaire de trafic de Skenan. Mais l’un des avocats des accusés réfute l’escroquerie et parle de traitement de substitution.
Trafic ou thérapeutique ?

Trafic ou thérapeutique ?
Crédit photo : dr

DEUX ANS de prison avec sursis, une suspension de trois mois et 10 000 euros d’amende ont été requis devant le tribunal correctionnel par le procureur d’Arras, à l’encontre de trois pharmaciens exerçant dans le Pas-de-Calais, soupçonnés d’avoir participé à un trafic de Skenan auprès de toxicomanes qui le détournaient pour le revendre. Le parquet a également requis deux ans de prison, dont un ferme, 30 000 euros d’amende et une interdiction définitive d’exercer pour deux généralistes exerçant dans la même commune.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte