L’Ordre demande à un de ses élus de quitter ses fonctions

Publié le 08/12/2014

Un conseiller ordinal serait sous le coup d’une condamnation pénale. Même si l’affaire est totalement étrangère aux activités de l’Ordre, « la Conférence Bureau-Présidents, puis le Bureau du Conseil national, se sont réunis et ont demandé à l’intéressé de s’expliquer loyalement », indique l’instance dans un communiqué diffusé sur son site internet. Celui-ci aurait alors expliqué avoir interjeté appel de cette décision de première instance.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)