Faute de combattants

Le transfert de la pharmacie Barichard est définitif  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 11/01/2018
Treize ans de feuilleton judiciaire, quatre licences annulées en justice, systématiquement renouvelées, une grève de la faim et deux comités de soutien… Élisabeth Barichard a finalement gagné son bras de fer.

C'est le soulagement pour Élisabeth Barichard. Treize années après avoir été autorisée par la préfecture à transférer son officine dans le centre commercial à moins de deux kilomètres de son emplacement originel, la titulaire vient de recevoir un courrier lui annonçant que les confrères opposés à son projet abandonnaient leurs poursuites.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte