Anticancéreux périmés

Le LEEM saisit son comité de déontologie  Abonné

Publié le 24/11/2011

LA FIRME allemande Riemser, qui fabrique le médicament anticancéreux Thiotepa, un traitement contre des tumeurs solides et des cancers de l’enfant, a déposé une plainte à Paris pour « faux et usage de faux, tromperie et falsification » contre le laboratoire français Genopharm, qu’il accuse d’avoir vendu des anticancéreux périmés. Le comité de déontologie interne à l’industrie pharmaceutique a été saisi de cette affaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte