En attendant le jugement sur le fond

Giphar poursuit sa campagne de communication  Abonné

Publié le 31/08/2009
Après une première campagne de communication réussie, le groupement Giphar en a lancé une seconde en juin dernier, tournée vers le conseil pharmaceutique et proposant aux usagers de s’adresser à un pharmacien pour certaines pathologies estivales. L’Ordre des pharmaciens, rappelant qu’aucune publicité n’est autorisée pour un groupement en faveur de ses officines, l’a attaqué en justice et demandé en référé l’interdiction de la campagne.

INTITULÉE « Mon conseil santé », la campagne de communication du groupement Giphar a débuté en juin dernier, d’abord sur les ondes radiophoniques, puis dans les officines adhérentes et sur son site Internet. Sur la base de l’interdiction pour un groupement ou un réseau de pharmacies de faire de la publicité en faveur de ses officines, le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) a assigné Giphar en justice. De plus, il a demandé en référé l’interdiction immédiate de la campagne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte