Hormones de croissance

Des fautes mais pas de responsable  Abonné

Publié le 28/01/2016

Après plus de deux décennies d’instruction, la cour d’appel de Paris a rendu son verdict lundi. Elle a relevé que le Pr Fernand Dray, ancien dirigeant du Laboratoire Uria, rattaché à l’Institut Pasteur et chargé d’élaborer la poudre d’hypophyse (aujourd’hui âgé de 93 ans), et l’ancienne pédiatre Élisabeth Mugnier (66 ans), avaient commis des fautes « d’imprudence et de négligence » en lien avec la fabrication de l’hormone de croissance. Mais pour la justice, les deux prévenus n’ont pas « excédé » le cadre de leur mission professionnelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte