Toxicogénomique

Des avancées pour éviter les tests sur animaux  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 08/02/2016
Bientôt dix ans que la toxicogénomique est agréée en Europe et pourrait remplacer avantageusement les essais précliniques sur les animaux. Mais, bien que plus éthique et moins onéreuse, elle ne peut toujours pas être pratiquée seule, sans expérimentation animale, pour que les tests soient valides.
Les essais sur l'animal restent actuellement obligatoires

Les essais sur l'animal restent actuellement obligatoires
Crédit photo : phanie

La toxicogénomique progresse. Cette science, qui permettrait de se passer du modèle animal dans les essais précliniques de médicaments, est agréée par le Parlement européen depuis 2007.

Une étude publiée la semaine dernière dans la revue « Nature Communications » confirme la possibilité de définir le niveau de toxicité de composés chimiques en utilisant des cellules. C’est bien la base de la toxicogénomique : étudier l’impact des substances chimiques sur les gènes humains à partir de cellules humaines cultivées en laboratoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte