Collecte et traitements des masques usagés

Faut-il passer par la filière « officine » ?  Abonné

Par
Publié le 02/06/2020
La collecte et le recyclage des masques chirurgicaux à usage unique représentent un enjeu à la fois sanitaire et environnemental. Alors que les politiques évoquent plusieurs stratégies pour éviter que ces masques ne soient jetés n'importe où, les pharmaciens restent divisés sur le rôle que doit jouer l’officine dans le traitement de ce nouveau facteur de pollution.
Une nouvelle source de pollution

Une nouvelle source de pollution
Crédit photo : Phanie

Il n’aura fallu que quelques semaines pour que le masque chirurgical s’impose comme accessoire de protection contre le Covid-19. Mais aussi comme nouvel agent polluant. Abandonnés sur les trottoirs des rues, dans les couloirs du métro, ou au creux des chemins de campagne, ces masques jetables qui mettront, selon les estimations, 450 ans à se dégrader, se retrouvent désormais jusqu’aux fonds des océans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte