Études médicales et pharmaceutiques

Numerus clausus, PACES : une fin programmée  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 03/01/2019
En 2020, il n’y aura plus de numerus clausus ni de première année commune aux études de santé (PACES). Cette dernière devrait être remplacée par un « portail santé ». Mais les contours de la réforme des études de santé ne séduisent guère les associations étudiantes.
PACES

PACES
Crédit photo : phanie

La suppression du numerus clausus, annoncée par le gouvernement dans le cadre de la réforme de santé baptisée « Ma santé 2022 », sera effective à la rentrée 2020. Ce sera donc la fin de la PACES, « cet acronyme synonyme d'échec pour trop de jeunes », avait déclaré le président de la République Emmanuel Macron.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte