La 10e Conférence des doyens de pharmacie francophones

La formation du pharmacien d’aujourd’hui est-elle adaptée ?  Abonné

Publié le 06/06/2011
Une soixantaine de doyens de facultés de pharmacie de langue française, venus du Québec, d’Afrique, de Roumanie ou encore du Liban et du Maghreb, viennent de participer durant quatre jours à Lyon à la 10e Conférence internationale des doyens de facultés de pharmacie d’expression française (CIDPHARMEF). Au centre des débats de cette édition 2011, un enjeu majeur : comment adapter l’enseignement d’un métier dans un monde qui ne cesse de changer, et face à des systèmes de santé et des besoins sociaux qui évoluent ?
Comment mieux répondre aux attentes des patients de demain ?

Comment mieux répondre aux attentes des patients de demain ?
Crédit photo : S. toubon

COMMENT, sans jouer les cartomanciennes, prédire l’avenir d’une profession dans un monde en constant mouvement, un système de santé soumis à des règles mouvantes, et un rapport de la population à la médecine et au médicament qui ne cesse d’évoluer vers toujours plus de « consommation » et d’exigence impérieuse à la fois de sécurité et de satisfaction immédiate ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte