Dialogue

Devenir titulaires d'officine est devenu pour certains un enfer !  Abonné

Publié le 06/06/2019

La profession de pharmacien a la chance d’être protégée par son maillage territorial efficient malgré la baisse des officines croissante. Un jeune pharmacien n’a plus les mêmes contraintes financières d’installation qu’avant. De nombreux organismes proposent des offres attractives pour permettre à ces jeunes de s’installer plus rapidement. Être indépendant, chef de sa propre entreprise à travers le titulariat d’officine, peut être très attrayant pour beaucoup de jeunes diplômés ou pharmaciens.

Mais au nom de quoi ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte