Une université portugaise ouvre un cursus santé dans le Var

Cette fac qui défie la pharmacie française  Abonné

Publié le 19/11/2012
L’ouverture dans le Var d’une université portugaise privée proposant un cursus de pharmacie sème le trouble dans la profession. Les futurs diplômés de cet établissement, épargnés par la sanction du concours, pourraient, en principe, exercer dans l’Hexagone.
L’université Fernando-Pessoa, dans le Var

L’université Fernando-Pessoa, dans le Var
Crédit photo : dr

Jacques Lachamp, responsable du cursus pharmacie

Jacques Lachamp, responsable du cursus pharmacie
Crédit photo : dr

TOUT LE MONDE ne peut pas devenir pharmacien. Chaque année, un peu plus de 3 000 étudiants sont autorisés à poursuivre leurs études dans cette filière, à l’issue d’un concours difficile. Mais certains cherchent à contourner ce numerus clausus d’entrée dans la profession. Dans cet objectif, des étudiants français se tournent déjà vers d’autres pays européens, comme la Belgique ou la Roumanie (voir « le Quotidien » du 15 octobre). Désormais, plus besoin de s’exiler. Une université portugaise a carrément décidé de venir s’installer en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte