Muguet du 1er mai

Un brin toxique  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 02/05/2016

Depuis hier, dans la plupart des foyers français, il arbore fièrement ses clochettes blanches dans un petit vase, ou - version bourgeoise - dans un pot de terre. Si ce muguet-là n’a qu’un jour, la tradition qui veut qu’on offre la liliacée au premier jour de mai est, elle, plusieurs fois centenaire. Après en avoir reçu en guise de porte-bonheur, le roi Charles IX prit l’habitude, dès 1561, d’en offrir chaque année aux dames de la Cour. Sans doute ignorait-il que ce sympathique présent de saison peut parfois se transformer en véritable cadeau empoisonné.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte