Congrès annuel des pharmaciens allemands

Rémunération : le compromis de Düsseldorf  Abonné

Publié le 03/10/2019
Largement dominé par l’avenir du mode de rémunération, le congrès annuel des pharmaciens allemands, qui vient de se tenir à Düsseldorf, a été particulièrement houleux et tendu. À l’issue de longs débats, les pharmaciens ont accepté, du bout des lèvres, le projet du ministre de la Santé, Jens Spahn, qui propose d’intégrer dans leur rémunération un certain nombre de nouveaux services et de nouvelles missions, mais exige pour cela de renoncer à toute interdiction des ventes en ligne de médicaments de prescription.
F. Schmidt

F. Schmidt
Crédit photo : DR

L'interdiction des ventes en ligne de médicaments de prescription, qui viserait avant tout à empêcher les pharmacies virtuelles hollandaises de continuer à opérer en Allemagne en proposant des rabais, n’a aucune chance, selon le gouvernement allemand, d’être acceptée par la justice européenne. Pour cette raison, le ministre de la Santé a proposé, en contrepartie, de mettre en place une rémunération des nouveaux services, dans le cadre d’une loi dite « de renforcement des officines » (VOASG), actuellement en préparation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte