Les officines allemandes veulent améliorer leur bilan carbone  Abonné

Publié le 03/10/2019
Alors que les Allemands font partie des Européens les plus angoissés face au réchauffement climatique, leurs officines peuvent-elles contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre nocifs pour la planète ? Lors de leur congrès annuel à Düsseldorf, les pharmaciens ont proposé des pistes pour améliorer leur « neutralité climatique ».

Véritable « Parlement des pharmaciens », le congrès réunit chaque année les délégations élues des 17 Ordres et des 17 syndicats régionaux allemands. Il discute, puis vote de nombreux documents et résolutions qui définissent ensuite les principales orientations de la profession, appliqués par leur organisation fédérale, l’ABDA. Cette année, parmi une centaine de textes adoptés, deux résolutions ont appelé la profession à se mobiliser pour réduire ses émissions de CO2.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte